Titulaire d'un Baccalauréat interdisciplinaire en art - volet théâtre de l'UQAC (2001) et d'une Maîtrise en création de la même institution (2005), il partage la majeure partie de son temps entre la recherche, l'écriture et la mise en scène.

Il collabore, comme metteur en scène et concepteur, avec plusieurs compagnies théâtrales de la région (Mic Mac, Têtes Heureuses, C.R.I.), à la Société d'art lyrique du Royaume (qu'il dirige aussi entre 2014 et 2016) et avec l'UQAC où il donne une charge de cours de temps à autres.

En 2007, il est nommé directeur général et artistique du Théâtre 100 Masques et entreprend la rédaction d'un blogue dédié au théâtre (qu'on peut lire ici).

Depuis septembre 2016, il est aussi directeur général de l'Espace Côté-Cour, à Jonquière, un diffuseur pluridisciplinaire.

30 octobre 2014

TROU NOIR

Texte, mise en scène et conception générale: Dario Larouche



Trou noir passe par l'élaboration du vide: une comédienne, une parole… et la vacuité de l'existence.

Trou noir est une vision centralisatrice toute personnelle. Un point focal sur une scène vide alors qu’autour, tout bouge. Un repli sur soi. Un rejet de toutes soumissions, tous compromis. Que faire sinon qu’être?

Trou noir est aussi et surtout une réflexion sur le théâtre formaliste où règnent le corps, la voix et la convention… Un théâtre qui s'affirme. Un théâtre qui se questionne. Un théâtreégocentrique? Aussi…

Cette pièce (d’environ 45 minutes) est une véritable ronde de mots mettant en relief la redondance syntaxique, la quête d’une utilité dans un monde (social et artistique) en perte de repères. Ce texte s'engouffre alors dans un no man's land alors que tout a été questionné, remis en question, rejeté…

Seule en scène, une comédienne et une parole… La temps est au discours, à la rhétorique. Comme un refuge existentiel. Comme un renoncement aux artifices spectaculaires au profit du seul langage. Le monde contre les mots; les mots contre le monde. Une question pourrait se poser avec insistance: où s'en va le théâtre de nos jours? L'écueil est-il inéluctable?

Conception de la lumière: Alexandre Nadeau
Conception du costume: Mélanie Potvin
Conception de l'ambiance sonore: Anick Martel

Distribution:
Elaine Juteau (première version)
Erika Brisson (seconde version)

Production indépendante
Studio-théâtre de l'UQAC (Chicoutimi)
10 et 11 décembre 2013
Salle Murdock (Chicoutimi)
24 au 28 septembre 2014
Collège d'Alma (Alma)
16 octobre 2014
Salle Lionel Villeneuve (Roberval)
30 octobre 2014



Ce qu'en ont dit les médias:
Une pièce de théâtre... sur le théâtre (Le Quotidien)